SNALC - ACADEMIE DE LYON

http://snalc.lyon.free.fr/

Réforme de la voie technologique (Personnels enseignants du second degré :)

COMMISSION ACADEMIQUE DE SUIVI DES STI (20 février 2013)

Monsieur ARENE, Secrétaire Général de l’Académie, a tenu son engagement d’octobre 2012 en réunissant une nouvelle fois une commission académique pour le suivi de ce profond changement en STI.

La préparation de la rentrée 2013 a été prévue en fonction des équipes en place dans les établissements. La DGH a accompagné la hausse des effectifs en 1ère et en Terminale. C’est d’ailleurs le but de la réforme, renouveler enseignements et étiquettes pour attirer les jeunes sur des séries porteuses.

Le dispositif d’accompagnement a suivi son cours : 105 entretiens ont été réalisés ; 294 professeurs du Secondaire et 96 du Supérieur ont accepté la nouvelle étiquette qu’on leur proposait. 179 n’ont pas répondu ; 26 en poste dans le secondaire et 7 dans le Supérieur ont refusé.3 collègues ont choisi une reconversion en mathématiques. Certains professeurs ont préféré choisir un autre étiquetage que celui proposé. Ces demandes ont été étudiées, accompagnées et validées par l’Inspection. Un effort particulier sera entrepris à l’égard des collègues qui ne se reconnaîtraient pas dans les nouvelles étiquettes et qui souhaiteraient une reconversion. Dans les classes de STS, il n’y pas de transformation radicale, même si certaines spécialités ont évolué. Le poste BTS se colore en conséquence.

Le plan de formation à grande échelle, pour les professeurs qui exercent en 1ère et en Terminale, arrive à son terme. Depuis la rentrée 2012, une formation à candidature individuelle accompagneles professeurs qui veulent approfondir un point du programme, dans les 4 spécialités. Toute inscription a été accordée. Les cas particuliers (mutation, arrivée de l’inter) seront répertoriés et suivis. A la rentrée 2013, des modules de spécialités, proches de la discipline d’origine, pourront être complétés par des modules plus ambitieux, comme ceux du CAPET. Enfin, un gros retard existe dans la maîtrise du numérique. Des formations ciblées sont proposées depuis la rentrée 2012.

Sylviane Arweiler, Jean-Louis Lachaux