SNALC - ACADEMIE DE LYON

 

http://snalc.lyon.free.fr

 

A NOTER !
LA REFORME DU COLLEGE, C'EST  NON !!!!
Le PPCR, C'EST NON !!!!

Adhérer au SNALC

+ Qui sommes nous ?
+ Comment adhérer
+ Un syndicalisme professionnel

Votre carrière

+ Nos guides
+ Personnels enseignants du premier degré
+ Personnels enseignants du second degré : Mutations
+ Personnels enseignants du second degré : Stagiaires
+ Personnels enseignants du second degré :

Nous contacter

Présidente d'honneur:

 Annick Richard

Président académique:

Christophe Paterna
61 allée de la font bénite
42155 saint Léger sur Roanne
06 32 06 58 03
snalc-lyon@orange.fr

Vice-président académique:

Didier Gallant

04 77 72 46 29

snalc-lyon@orange.fr

 

Secrétaire Académique :

Anne-Marie Le Gallo-Piteau

06 08 43 31 12

annemarie.lgp@wanadoo.fr

 

Trésorière Académique :

Sylviane Arweiler

36, Avenue du château

69003 Lyon

04 72 33 21 16

arweiler.snalc@wanadoo.fr

 

Gestion des agrégés (et PRAG):

Didier Gallant

04 77 72 46 29

Gestion des certifiés (et PRCE) :

Sylviane Arweiler

04 72 33 21 16

arweiler.snalc@wanadoo.fr

Christophe Paterna

06 32 06 58 03snalc-lyon@orange.fr

Gestion des PLP :

Anne-Marie Le Gallo-Piteau

(Secrétaire nationale à l’enseignement professionnel et technologique)

06 08 43 31 12

annemarie.lgp@wanadoo.fr

Gestion des PE : SNE

Rhône : Céline Buffavand

sne69csen@yahoo.fr

Ain : Philippe Ratinet

philippe.ratinet.sne@gmail.com

 

 

home.gifBienvenue sur SNALC - ACADEMIE DE LYON

Désormais, vous pouvez nous suivre sur Twitter.

Le bulletin d'adhésion 2016-2017 est disponible dans la rubrique "téléchargements".

 Les cotisations sont valables 1 an de date à date.

Retrouvez nos dernières publications (bulletin académique de décembre 2015, bulletin académique Plp de janvier et bulletin académique spécial réforme du collège) dans la rubrique "Téléchargements"

Depuis le 1er septembre 2007

 

Sans supplément de cotisation,la Garantie Mutuelle des Fonctionnaires (GMF), en partenariat avec le SNALC-CSEN-FGAF, s’occupera de vous dans le cadre de votre travail et/ou de votre activité syndicale (conseils et défense juridiques en cas de problèmes de tous ordres sur votre lieu de travail...).

 

Plus besoin d’assurance à payer ailleurs :vous recevrez dès votre (ré)adhésion, les prestations de qualité dont bénéficieront désormais les seuls adhérents du SNALC ...

 

Avec le SNALC, sortez couverts... et faites de votre dépense une économie !

 

Toutes les informations nationales sont sur www.snalc.fr

(réformes catégorielles et disciplinaires,

conseil pédagogique, socle commun,

heures de labo, 1ère chaire...)

A très bientôt sur notre site national.


news.gifLes 5 dernières nouvelles


communiqué de presse - par SNALC-FGAF le 21/07/2017 - 16:11

LE SNALC FAVORABLE A UN ACCES SELECTIF A L’UNIVERSITE

Alors que la polémique fait rage à propos des dysfonctionnements du dispositif APB qui laisse sans affectation des milliers de bacheliers et en est réduit à utiliser le tirage au sort dans les filières les plus demandées, le SNALC tient à rappeler qu’il est favorable à la mise en place dès que possible d’un accès sélectif à l’enseignement supérieur pour les bacheliers y compris à l’Université.

Il a en effet dès 2015 dans son projet éducatif Permettre à tous de réussir proposé une complète réforme du lycée permettant dès la seconde une spécialisation des élèves dans les matières qui les motivent le plus et une organisation du bac plus précoce permettant une prise en compte de ce dernier dans le dispositif APB.

Il est en effet indispensable que les élèves soient désormais orientés dans l’enseignement supérieur en fonction de leurs résultats scolaires et non plus de leurs seuls desiderata.

Une telle prise en compte des résultats scolaires du lycée pour l’accès à l’enseignement supérieur doit permettre aux Universités, à l’instar de ce qui se pratique déjà avec succès pour les CPGE, les BTS ou les IUT, de recruter des bacheliers susceptibles d’y réussir et de remédier ainsi au fiasco de la filière universitaire marquée par 70% d’échecs en licence. Dans cette perspective le SNALC rappelle qu’il défend également l’idée de la création au sein des lycées d’une année de propédeutique à la licence pour les lauréats du bac les plus fragiles.

Dans ce contexte, le SNALC, second syndicat des professeurs de lycée et de CPGE, est prêt dans les prochains mois à faire part de ses propositions aux deux ministres concernés, M. Blanquer et Mme Vidal, et à participer positivement à toute négociation visant à atteindre cet objectif.


communiqué de presse snalc et Sne - par snalc-sne le 21/07/2017 - 16:07

Communiqué de presse du SNE et du SNALC du 19 juillet 2017:

PRIORITE AU PREMIER DEGRE

Après l’annonce du gel des fermetures de classes en école primaire et d’une réflexion nécessaire sur le maillage scolaire, celle de la mise en œuvre des CP dédoublés à la rentrée avait néanmoins généré de l’inquiétude, en particulier au niveau du vivier de remplaçants.

Le ministre vient de décider la création de 1000 postes supplémentaires, pourvus via les listes complémentaires du CRPE, pour donner un peu d’air aux académies. Le SNE et le SNALC se réjouissent de cette nouvelle assez inattendue en période de restriction budgétaire.

De façon plus générale, la question de l’attractivité des métiers de l’enseignement se pose plus que jamais au vu des résultats des concours de recrutement des dernières années. C’est pourquoi le SNALC et le SNE reçoivent positivement l’annonce d’une action de fond sur le sujet et se tiennent prêts à échanger avec le ministère pour restaurer l’attractivité de nos métiers.

Enfin, concernant le décret permettant le retour à la semaine de quatre jours, il est désormais patent que cette demande du SNALC et du SNE correspond bien à une attente du terrain : un tiers des écoles passent à quatre jours dès septembre 2017 malgré un calendrier extrêmement serré. En 2018, ce sera sans doute un second tiers qui franchira le pas.

Contacts :

Pierre FAVRE, Président national, president-sne@sne-csen.net - Tél. : 06.63.51.88.96

François PORTZER, Président du SNALC-FGAF, portzer@aol.com - Tél. : 06.13.05.52.42

communiqué de presse - par SNALC-FGAF le 22/06/2017 - 22:39

Semaine de 4 jours, le retour !
Le SNALC-FGAF, syndicat représentatif et force de proposition, dénonce depuis le début de la réforme des rythmes scolaires, l’absurdité de l’organisation de la semaine de classe sur 9 demi-journées. Fort des nombreux témoignages des collègues et des résultats de ses enquêtes, le SNALC-FGAF a su montrer les conséquences parfois désastreuses de ces rythmes sur la qualité des apprentissages.

Le décret autorisant le retour à la semaine de quatre jours a été voté ce mercredi 21 juin au Comité Technique Ministériel. Le SNALC-FGAF qui a voté « POUR » comme il l’avait fait il y a quelques jours au Conseil Supérieur de l'Éducation, s’en félicite.

Le SNALC-FGAF est le SEUL syndicat à avoir constamment défendu la semaine des 4 jours.
Contrairement à d’autres, qui soutiennent aujourd’hui sans complexe, être les pionniers de la contestation sur les rythmes, le SNALC-FGAF, lui, ne fait pas partie des signataires de « l’appel de Bobigny » (Appel du 20 octobre 2010 contre les 4 jours, signé par de nombreuses associations et organisations syndicales)

Dès la parution du décret, il restera aux équipes pédagogiques à interpeler les acteurs des conseils d’école pour que le retour aux quatre jours dès la rentrée 2017 soit décidé. Dès lors, si le conseil municipal et le conseil d’école sont du même avis, il faudra en informer le DASEN qui examinera le nouveau dispositif.

Même s’il ne s’agit pas d’un retour franc à la semaine des 4 jours, le SNALC-FGAF se réjouit de la possibilité offerte par ce décret de prendre enfin des décisions adaptées aux territoires et aux acteurs de terrain.
Paris, le 22 juin 2017

Contact :
Christophe GRUSON, premierdegre@snalc.fr

communiqué de presse - par snalc-fgaf le 08/06/2017 - 19:07

REFORME DU COLLEGE : AMELIORATIONS TIMIDES

Le SNALC-FGAF a voté pour les projets de texte sur le possible retour à la semaine de 4 jours en primaire et sur la modification de la dernière réforme du collège.


Le SNALC est un syndicat professionnel responsable, qui fait passer avant toute chose les intérêts matériels et moraux des personnels. De ce point de vue, les textes proposés constituent des améliorations de l'existant. En effet, le cadrage bureaucratique des EPI est desserré, la possibilité est ouverte de mettre en place des bilangues, des sections européennes et des horaires de langues anciennes plus convenables dans tous les collèges.


Toutefois, ce texte ne règle pas la plupart des problèmes posés par la réforme du collège. Les enseignements complémentaires (AP et/ou EPI) sont toujours sur les heures de cours, dans des volumes globaux identiques. Il a été impossible d'obtenir la possibilité de faire 2h de latin en 5e, alors que tous les collègues reconnaissent que l'horaire actuel d'1 heure est inepte d'un point de vue pédagogique.


Le SNALC continue de porter le mot d'ordre d'abrogation de cette réforme du collège, qui n'est ni faite ni à faire. Il ne se satisfera pas de ce seul texte : nous demandons des évolutions plus fortes à la rentrée 2018, tant sur l'organisation du collège que sur le socle, les programmes, le diplôme national du brevet et le livret scolaire unique.


communiqué de presse - par snalc-fgaf le 08/06/2017 - 19:00

REDOUBLEMENTS : SOYONS PRAGMATIQUES !

Le SNALC et le SNE ont pris connaissance des propos du ministre BLANQUER sur le redoublement, y compris ce matin au Conseil Supérieur de l'Éducation.

Le SNALC et le SNE partagent le point de vue du ministre sur ce sujet : le redoublement n'est ni une panacée, ni le diable. Cela doit être étudié au cas par cas, et faire partie d'une boîte à outils plus large. Le SNALC et le SNE affirment que si redoublement il doit y avoir, il est plus profitable quand il se passe tôt dans la scolarité de l'élève. Il doit pouvoir être prononcé par l'équipe pédagogique, et non décidé uniquement par la famille. Il faut faire comprendre aux élèves qu'on ne passe pas dans la classe supérieure sans travailler.

Le SNALC et le SNE rappellent qu'ils proposent  un CP en 2 ans pour les élèves les plus fragiles. Ils proposent également un collège modulaire, dont le fonctionnement par groupes sur certaines disciplines permet une alternative au redoublement que nous jugeons bien plus profitable pour les élèves.


Calendrier

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
128 Abonnés
   up  Haut  up  

Site fonctionnant sous GuppY v4.0.3 - Licence Libre CeCILL - © 2004-2006